Les différentes matières

Alpaga, mohair, laine vierge, mérinos, viscose, lin, soie... Le vaste choix de matières et leurs nombreuses appellations peuvent parfois dérouter le néophyte !

Dans cette section, nous passerons en revue toutes les qualités de fil, leurs compositions, leurs avantages ou inconvénients afin de vous aider à faire le choix parfait pour votre prochain ouvrage.    

La composition d’une laine a une forte influence sur les propriétés de votre ouvrage. Les points à surveiller sont les suivants : 

  • la texture
  • la tenue
  • la douceur (on a tous des souvenirs difficiles de pulls qui grattent ! ) 
  • la résistance au frottement
  • le "tombé" (importante pour un pull, un poncho…)
  • la capacité à respirer, absorber
  • la perméabilité
  • la raideur, souplesse

Ces caractéristiques sont importantes, vous pourrez difficilement tricher sur ces points : votre ouvrage les restituera fidèlement. Certaines laines sont plus chaudes que d’autres : par exemple le mohair est plus fin et chaud que la laine de mouton, mais il gratte tellement que vous n'en voudrez certainement pas pour tricoter une paire de chaussettes ou votre snood headgear  !  

L’art du filage consiste précisément à trouver les bonnes combinaisons de matières et techniques afin d'obtenir un fil aux qualités spécifiques. Il n'y a pas que le rendu final qui est important, mais aussi le confort lors de sa réalisation (avez vous déjà fait du crochet avec du chanvre ?).

Pour certains ouvrages, il existe certains consensus, mais ils ne sont pas imparables ! Par exemple pour une paire de chaussette, on dit qu’il vaut mieux utiliser une laine qui contient plus de 20% de nylon (qui a une très bonne résistance au feutrage, et laisse respirer les pieds) mais vous seriez peut être étonnés d’apprendre que vous pouvez remplacer cette fibre par de l’ortie, extrêmement résistante, douce et qui ne feutre pas, plutôt que d’utiliser une fibre synthétique.

Cela dit, l’ortie filée est aujourd'hui beaucoup plus rare.

Passons en revue les différentes matières et les caractéristiques que vous pouvez en attendre :  

La laine vierge

Sympathique mouton dans la paille prêt à être tondu pour vous puissiez tricoter facilement

La laine vierge classique vient du mouton. Il existe de nombreuses espèces de moutons qui donnent des laines adaptées à différents usages. 

Par exemple les laines de mouton du Poitoux-Charente sont davantage destinées aux matelas, celles des races pyrénéennes aux tissus d’ameublement. La laine aura également une qualité différente si elle est récoltée sur une brebis, ou un agneau (qualité moindre).

D’une manière générale, la laine qu'on utilise pour nos ouvrages est solide (plus que la fibre de coton), tient chaud, est très absorbante, antibactérienne, élastique, naturelle (biodégradable) et brûle très mal. Au microscope elle ressemble à un cheveu avec ses petites écailles.

Ses propriétés physiques font qu’elle “feutre” facilement, c’est à dire que les fibres s'emmêlent et donnent un aspect feutré qu'on recherche parfois pour certains effets (voir le cours "comment feutrer sa laine"), ou au contraire qu'on souhaite abslument éviter.   

Le feutrage est également un effet qui peut se produire lorsque la laine est lavée avec une eau trop chaude, les fibres raccourcissent, se tordent, frisent et s'entremêlent exagérément (ce qu’on peut “rattraper” en utilisant de la glycérine lorsque le feutrage est faible). Les fibres végétales, au contraire ne feutrent jamais.

Les laines issues de mouton mérinos sont en comparaison beaucoup plus fines, chaudes et douces.

Toutes les laines mérinos disponibles sur mespelotes.com viennent d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud et sont récoltées sur des moutons n’ayant pas subi de Mulesing.

La laine vierge que vous trouverez sur mespelotes.com provient de la toison des moutons, et n’est pas recyclée à partir de fibres ou de vêtements de laine. 

L'alpaga (alpaca)

Alpaga qui sourit, avec un regard qui laisse deviner une profonde intelligence


L'alpaga est le plus petit des camélidés (sorte de lama de moins d’1m de haut à l’aspect très rigolo). Considérée comme luxueuse, l’alpaga est une fibre naturelle provenant de la toison de l'animal et sa structure ressemble à celle de la laine mérinos.

Celle-ci est fine (autour de 22 microns pour du baby alpaga, et 30 micron pour de l’alpaga classique) ce qui la rend chaude et très douce. 

Celle-ci peluche beaucoup moins et son “tombé” est plus marqué que la laine de mouton classique mais surtout : elle ne pique pas, ne gratte pas et ne contient pas de lanoline, 

ce qui lui confère des propriétés hypoallergéniques. Du fait de sa finesse elle respire un peu moins bien qu’une laine de mouton. La laine d’alpaga a une meilleur résistance au feutrage que la laine de mouton.

Les grandes qualités de cette laine sont très appréciées sur mespelotes.com y compris par les débutants !  


Le cachemire 

chevre cachemire qui n'attend que de vous donner sa laine douce pour tricoter facilement vos ouvrages

La laine de cachemire provient d’une espèce de chèvre originaire de l'Himalaya (Capra Hisca).

Cette espèce de chèvre, lorsqu’elle est élevée dans son milieu naturel, affronte des hivers dont la température descend parfois au dessous de -41°C. Sa génétique s’est adaptée à ces conditions en produisant une laine extrêmement fine (inférieur à 18 µm et jusqu’à 13 microns).

Chaque chèvre produit en moyenne 145g de laine par an et ce lorsqu’elle est élevée dans son environnement naturel  (en comparaison, le mouton ou l’apaga produit plusieurs kilos par an. Pour le mérinos, c’est autour des 5kg). La récolte est d'ailleurs réalisée au sortir de l’hiver afin de maximiser cette quantité.

Ces conditions font de cette laine un produit particulièrement cher et luxueux. Pour cette raison on la trouve souvent en pelotes filées très fine, ce qui permet à la laine de respirer malgré sa densité. Le tombé du cachemire est léger (10 fois plus que la laine). En revanche c’est une laine fragile : les fibres courtes cassent vite, elles boulochent, feutrent, ne se lavent qu’à la main avec de l’eau tiède.

Malheureusement, celle-ci est également responsable d’une véritable catastrophe écologique notamment en Mongolie, qui produit l’équivalent de près de 4 millions de kilogramme de laine par an (33% du marché mondial).

Les troupeaux très denses pâturent en continu et piétinent les herbes provoquant la désertification massive de la province de Mongolie...  les tempêtes de poussières qui s'abattent régulièrement sur la région de Pékin en sont une des conséquences directes.  

Pas cool !

Les tentatives de régulation du gouvernement Mongol sont à ce jour restées vaines. Nous ne commercialisons pas de cachemire sur mespelotes.com.

Le mohair

petite biquette angora, chèvre à laine mohair


La laine mohair se teint assez facilement ce qui réduit les traitements habituellement observés sur les textiles mais il gratte ! Il est déconseillé de l’utiliser pour un vêtement porté à même la peau. Les fibres mohair ont un éclat caractéristique magnifique dû à l’organisation très régulière des écailles sur le poil.

Les laines mohair vendues sur mespelotes.com sont moelleuses et donneront un teint brillant à vos ouvrages. Cette laine est issue des chèvres angora. Celle-ci est très douce et relativement fine (de 22 à 28 microns pour le kid-mohair,de 30 à 40 microns pour la chèvre adulte).

Le tombé est plus léger que la laine et les fibres sont plus résistantes. 

Cette laine est très isolante : elle tient au frais lorsqu'il fait chaud et vous protège efficacement du froid de l'hiver. Du fait de sa résistance, son entretien est relativement aisé. 

Vous pouvez la laver en machine mais ne surtout pas la repasser. Evitez également de la frotter ou tendre excessivement les fibres lorsque vous souhaitez l'essorer si vous la lavez à la main. 


L'angora

Magnifique petit lapin angora blanc. Nous ne distribuons pas de laine de lapin angora pour des raisons éthiques sur mespelotes.comcar il est aujourd'hui très difficile de se procurer une laine issue d'un élevage respectueux.

Cette fibre est issue des lapins angora. C’est une laine très luxueuse, très fine (de 13 à 22 microns) et chaude. Celle-ci peluche beaucoup et est difficile à travailler pour les débutants car elle comporte de nombreuses fibres qui  "fleuffent" c'est à dire qui sortent de la laine pour donner du volume empêchent de distinguer clairement les mailles.


La production d'angora à l’échelle industrielle de cette laine pose de sérieux problème en matière de respect pour les animaux. En effet pour que celle-ci soit de bonne qualité, le poil doit être arraché ce qui s’apparente à une véritable séance de torture pour ces adorables lapins comme en témoigne cette enquête réalisée par l'association One Voice chez 6 producteurs français :  http://stop-angora.fr/ .

Pas cool !

De nombreux scandales émaillent la production d’angora, qu’elle soit française ou étrangère. Nous ne vendons pas d’angora sur mespelotes.com

Il est aujourd'hui très difficile de se procurer de la laine de lapin angora provenant d'un élevage respectueux. C'est la raison pour laquelle nous ne commercialisons pas cette laine.
Nous adorons les lapins chez mespelotes.com :D  


La soie  

petit cocon de ver à soie. La soie donne aux laines de mespelotes.com une qualité incontournable.


La soie est une fibre continue produite à partir du ver à soie : Le bombyx du mûrier (Bombyx mori). Le ver à soie est élevé tandis que la soie sauvage (tussah) se récolte sur des cocons vivant en liberté.

Cette fibre est 100% naturelle et extrêmement résistante et brillante, en revanche son élasticité est plus faible que la laine. On la mélange souvent à d’autres fibres pour lui emprunter ces caractéristiques, celle-ci se teint aisément et donne un éclat magnifique aux laines.

Elle améliore la solidité du fil, améliore la tenue de la forme. Pour entretenir les ouvrages qui contiennent de la soie, nous vous recommandons d'utiliser une lessive liquide qui n'est pas agressive. Le shampoing fonctionne très bien, assurez vous cependant qu'il ne contienne pas de silicone (ou dimethicone, cyclomethicone, cyclopentasiloxane...) qui à la longue étouffe la fibre. 

Nous ne la commercialisons pas pure, essentiellement associée à d'autres fibres pour ses qualités.  

Les fibres végétales

Le coton

La fibre est issue des cosses de graines de coton. Elle est constituée majoritairement de cellulose ce qui lui confère des propriétés absorbantes et de légèreté.

Sa résistance lui permet d’être lavable facilement en machine. Il ne gratte pas, ce qui permet la confection d'ouvrages portés à même la peau. En revanche, il n’est 

image en noir et blanc d'une boule de cotonpas très élastique, ce qui rend le travail exigeant notamment au niveau de la tension du fil qui doit être régulière (on ne peut pas tricher en l’étirant).
Il est relativement doux et respire très bien. Il est plus solide que la laine mais se fait battre par le lin.


Le coton mercerisé

Ce coton a subi un traitement supplémentaire (mercerisation). Une fois traité la fibre brille davantage et gagne en solidité. Sa teinte est également plus facile : les fibres accrochent mieux les pigments ce qui permet d'utiliser des substances moins agressives lors de cette étape. Sa résistance augmente, en particulier vis à vis des champignons (la moisissure), et il bouloche moins.

En revanche, il est encore moins élastique ce qui peut être une qualité lors de son lavage en machine car celui-ci à tendance à se déformer moins facilement.



Le lin

petite fleur de lin blanche, prise en macro. C'est grace aux tiges de cette plante qu'on élabore le lin qu'on utilise dans les textiles


Cette fibre est issue de la tige de la plante. Sa résistance est plus importante que la plupart des fibres mais n’est pas élastique. Impossible donc de tricher en étirant ses ouvrages, il impose une régularité sans faille. Cependant, il est rare de tricoter le lin pur, vous le trouverez la plupart du temps sur mespelotes.com associé à d'autres fibres, pas d'angoisse !

Le “tombé” est très léger. Il s’utilise pour des vêtements portés à même la peau (très populaire en chemise d’été ) car il respire très bien,  ou en association avec d’autres fibres pour offrir ses propriétés.

Le lin vieillit particulièrement bien car ses fibres s’adoucissent et se lustrent avec le temps. Il sèche rapidement et est très absorbant.

A surveiller avec le lin : les origines de sa culture, ses traitements, et les labels qui luis sont associés et indiquent si la fibre respecte votre peau et si sa production respecte également l'environnement. La gamme que nous commercialisons sur mespelotes.com est sous label Oeko-tex, ce qui garantit que ces derniers points ont étés particulièrement surveillés  



Les fibres synthétiques

L'acrylique

l'acrylique est un produit de l'industrie petrochimique. Elle présente de nombreux avantages dans le domaine du textile

Totalement synthétique, l’acrylique est une matière plastique, comme le nylon. Sa production est complexe mais son prix la rend très accessible. Elle ne feutre pas, ne bouloche pas, est légère et ne se froisse pas. Elle est douce, a un “tombé” comparable à la laine, résiste au soleil, et particulièrement bien à la machine à laver.

Contrairement à la laine, l’acrylique est très inflammable et sa combustion produit un gaz toxique (l’acide cyanhydrique). C’est pourquoi il est déconseillé de l’utiliser, tout comme le nylon, dans un environnement inadapté, au risque de s’exposer à ces dangers (évitez d'oublier votre pull en acrylique au bord d’une cheminée avant d'aller vous coucher ! ). De même évitez dans un milieu indutriel de porter du nylon ou de l'acrylique qui comporte des risques de brûlure s’il est porté à même la peau (le plastique fond).

On l’utilisera de préférence mélangé à d’autres fibres, en associant ses propriétés, notamment la résistance au feutrage, mais utilisé pur il donne une impression trop synthétique, cheap, et manque cruellement de naturel. 

Le nylon (polyamide)

Le nylon est facile d’entretien et sèche très rapidement. Il respire bien et absorbe peu. Sa résistance lui permet de passer sans crainte au sèche linge, ou à la machine à laver. Il est très adapté dans le cas d’ouvrages qui seront soumis à d’intenses frottements (chaussettes). On l‘utilise mélangé à d’autres fibres pour son élasticité ou sa résistance au feutrage.

Copyright © 2016 Mespelotes.com